A Tolède.

La rencontre.

 

tolede.jpeg

La rencontre.

Un jour, alors qu’il pilotait son petit bateau, David sortit des limites de son quartier. Un peu plus bas derrière une belle place plantée de trois arbres taillés, il aperçut une fille de son âge, elle pleurait doucement assise sur une marche de pierre en tenant son genou. Elle lui expliqua être tombée cruellement un peu plus bas, sur la « calade » du chemin. David s’agenouilla, regarda la plaie qu’il s’empressa d’essuyer avec son mouchoir et consola du mieux qu’il pût la blessée. 
-- Comment t’appelles-tu ? Ne pleure pas, ce n’est pas grave, je t’assure et puis tes larmes me rendent triste, crois-tu que tu pourras marcher ? --
Elle appuya son bras sur l’épaule de son bienfaiteur, se leva et esquissa un pâle sourire.
David était bouleversé par la beauté de ce visage et touché par le regard triste de cette fille… elle n’était pas de son quartier.
-- Je m’appelle Catherine de la Cueva (2), j’habite un peu plus bas, je suis tombée en courant et je vais être grondée car maman m’interdit de courir dans la rue, elle dit qu’une jeune fille comme moi doit marcher avec distinction mais surtout ne jamais courir ! --
-- Tu ne dois pas courir ? C’est curieux, mais tu as quel âge ? --
-- Si, bien sûr je peux courir ! Je peux courir chez moi dans le jardin mais pas dehors, pas dans la rue. J’ai quatorze ans et toi ? --
-- Quatorze ans et demi bientôt quinze mais moi, mademoiselle, j’ai le droit de courir partout. Tu n’auras qu’à dire chez toi que ton pied a accroché une pierre et voila pourquoi tu as chuté, je vais t’accompagner, continue à t’appuyer sur mon épaule, je m’appelle David, David Levi, pour vous servir mademoiselle ! --
-- C’est là David, j’habite la grande maison en pierre que tu vois là-bas, je vais beaucoup mieux, crois-moi, il est préférable que tu me laisse marcher seule, si ma bonne nous découvre ensemble, elle répètera tout à ma mère et je serais punie --
-- C’est sévère chez toi…tu voudras qu’on se revoit, nous deux ? Moi j’aimerais beaucoup ! --
-- Demain, je serais à la messe à l’église Santo Tomé (3) à dix heures, cache toi derrière un pilier, on pourra certainement se parler, je dois aller à la messe deux fois par semaine et toi ?--
-- Moi, euh comment te dire, la messe je n’y vais pas ou plutôt si, j’y vais mais pas dans cette église. A demain dix heures à Santo Tomé, au revoir Catherine.-- 
David se retourna à regret et s’éloigna comme s’il marchait sur un nuage, il était ébloui par le souvenir de ce visage et de ces yeux tristes. Au bout de quelques instants il revint cependant à ses projets maritimes, et replaça son petit bateau dans le flot. Le capitaine suivit d’un œil rêveur le parcours cahoteux de son jouet dans le mitan des vieilles rues de ce quartier inconnu et se surprit bientôt dans un autre monde.

Un bruit insistant courait dans la ville, un Génois un peu fou aurait armé trois navires de haute mer pour courir à la découverte des Indes et la très catholique Isabelle, reine de Castille aurait donné son accord et forces doublons pour monter l’expédition.
Ce jeune marin de belle tournure s’appelait Christofo Colombo(5), du geste et du regard, il aurait impressionné Isabelle(4). La reine, on le sait avait un fort caractère et il lui fut bien facile de convaincre son royal époux d’épauler le projet. 
Le roi était encore auréolé de sa victoire contre les Arabes à Grenade et à bien réfléchir… une découverte dans les Amériques ne pourrait que conforter sa puissance, il donna donc son accord à Isabelle… et force doublons à Colomb !

Vous aimerez Catherine de la Cueva et David, un couple en recherche d'amour et d'honorabilité dans une Espagne plongée dans l'obscurantisme. 
http://www.amazon.fr/Nous-irons-Compostelle-synagogue-cathédrale/dp/1481270583/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1361437332&sr=8-1
Nous irons a Compostelle: De la synagogue a la cathédrale.
www.amazon.fr
Nous irons a Compostelle: De la synagogue a la cathédrale.
J’aime ·  · Promouvoir · 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×