La ciguë pour Torquemada

La ciguë.


la-cigue.jpg

Trois semaines plus tard, Nathan avait confectionné la fiole de poison et s’apprêtait à la confier à Nava. Un matin, alors que la jeune femme débarrassait le réfectoire des moines, elle vit apparaître dans la cour d’honneur quatre cavaliers aux marques de la confrérie de Saint Dominique, les messagers posèrent pieds à terre et se dirigèrent vers la grand-salle du chapitre. Après s’être agenouillés, un des messagers déposa dans les mains du prieur un « Marocain » luisant… manifestement ils étaient porteurs d’une importante nouvelle. Le message, pourtant secret fut vite éventé, un domestique du couvent chargé du ménage renseigna Nava. 
-- Torquemada est prié par l’évêque de se rendre d’urgence à Rome au Saint Siège où il est convoqué par le pape Alexandre VI (23) en tant que responsable du tribunal du Saint Office. –
Le grand inquisiteur annulait donc l’inauguration du couvent Dominicain de Tolède prévue une semaine plus tard. L’homme ne sut jamais que la « faucheuse » l’avait approché de très près… il l’avait échappé belle !

Achetez maintenant : "Nous irons à Compostelle"

http://www.amazon.fr/Nous-irons-Compostelle-synagogue-cathédrale/dp/1481270583/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1362336294&sr=8-1

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×